site-plonge-thaillandeLes autorités thaïlandaises ont décidé de fermer 18 sites de plongée de sorte à protéger les récifs coralliens, abimés en raison, notamment, de l’activité touristique.

 
Chaque année, la Thaïlande accueille des millions de voyageurs étrangers, friands de ses multiples sites de plongée. Mais, ces derniers se détériorent du fait de cet afflux de touristes. «Les massifs coralliens sont affectés par des touristes inconscients … Ils touchent et marchent sur les coraux. Fermer ces sites aidera les récifs à se régénérer naturellement », a expliqué jeudi à la presse le directeur des Parcs nationaux de Thaïlande, Reungsak Theekasuk.
 
Cette décision, a-t-il ajouté, n’aura pas trop de conséquences sur le tourisme, étant donné que « c’est le début de la saison des pluies », qui est habituellement une saison basse pour l’industrie touristique thaïlandaise. En revanche, celle-ci tourne à plein régime pendant l’hiver. « Nous réévaluerons la situation avant le début de la saison haute », à la fin de l’année, a-t-il indiqué.
 
Une récente étude commandée par le gouvernement thaïlandais a montré que certains des récifs coralliens sont affectés par le blanchiment sur à peu près 80 % de leur surface. Les zones interdites d’accès sont situées à proximité des îles touristiques de Koh Phi Phi et koh Lanta. Nombre de tour-opérateurs jettent fréquemment leurs ancres sur ces récifs, provoquant leur blanchiment. Il est courant que des touristes prennent des photos debout sur des massifs coralliens.
 
Par ailleurs, une étude australienne, publiée en avril dernier, rapporte que plus de 90 % des récifs de la Grande barrière de corail australienne, située dans le Pacifique, sont touchés par le blanchiment.
 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*