echec-missile-balistiqueLe ministère sud-coréen de la Défense a indiqué la Corée du Nord semble avoir échoué ce mardi, dans une nouvelle tentative de tirer un missile balistique. Ce genre d’essais, auxquels la Corée du Nord se livre régulièrement, constitue cependant une violation des résolutions des Nations unies.

D’après les autorités sud-coréennes, l’essai a eu lieu ce mardi vers 05h20 heure sud-coréenne (20h20 GMT lundi) près de la ville portuaire de Wonsan, sur la côte orientale. Citant des sources militaires, des médias sud-coréens rapportent qu’il s’agissait d’un missile de moyenne portée de type Musudan. Ce type de missile aurait une portée allant de 2 500 à 4 000 kilomètres et pourrait atteindre la Corée du Sud et le Japon pour la portée inférieure, la portée supérieure pouvant aller jusqu’aux bases militaires américaines dans l’île de Guam.

A Tokyo, la chaîne publique NHK a rapporté que le gouvernement japonais avait mis l’armée en état d’alerte avec l’ordre d’intercepter tout missile qui menacerait le territoire nippon.

Ce missile, qui avait été dévoilé lors d’un défilé militaire à Pyongyang en 2010, n’avait jamais été testé avec succès en vol. Cette tentative intervient dans un contexte de tensions toujours élevées sur la péninsule coréenne. Même s’il a échoué, le tir de missile nord-coréen ne devrait pas aider à apaiser les tensions entre les deux Corées.

Pourtant, à l’occasion du congrès historique du parti unique nord-coréen au début du mois de mai et qui était censé célébrer les réussites du régime, le leader nord-coréen Kim Jong-Un avait personnellement proposé à la Corée du Sud de renouer le dialogue pour apaiser la situation. Mais la Corée du Sud a rejeté cette offre, comme elle l’a fait à de nombreuses reprises par le passé quand la même offre venait de l’armée nord-coréenne. Séoul reste très sceptique vis-à-vis du Nord, sentiment renforcé par la détermination de Pyongyang à poursuivre dans le même temps les programmes nucléaires du pays.

 

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*