Fabiano SilveiraAccusé lundi d’avoir voulu perturber l’enquête sur le vaste scandale de corruption autour de Petrobras, le ministre brésilien de la transparence, Fabiano Silveira a présenté sa démission le jour même, au chef de l’Etat par intérim, Michel Temer, a annoncé le palais présidentiel dans un communiqué.

Avant que Silveira ne démissionne, des centaines de salariés de son ministère l’avaient empêché d’accéder à son cabinet et avaient marché vers le palais présidentiel pour demander qu’il soit limogé. Il s’agit du deuxième ministre du nouvel Exécutif brésilien à démissionner en l’espace d’une semaine. A titre de rappel, le ministre brésilien de la planification, Romero Juca, avait démissionné le lundi 23 mai dernier après la révélation d’une discussion au cours de laquelle il s’était dit favorable à la fin de l’enquête sur l’affaire Petrobras, dans laquelle il est lui-même impliqué.

La mise à l’écart de Juca du gouvernement, avait immédiatement fait réagir les proches de Dilma Rousseff, la présidente brésilienne qui se trouve sous le coup d’une suspension en attendant le verdict final de la procédure de destitution dont elle fait l’objet. Certainement qu’il en sera de même avec la démission du ministre brésilien de la transparence.

Pour rappel, le vice-président brésilien, Michel Temer, qui est issu du Parti du Mouvement Démocratique Brésilien (PMDB), a accédé le 12 mai dernier à la magistrature suprême suite au vote du Sénat, qui s’est prononcé en faveur de la suspension de la dirigeante brésilienne. Malgré tout, celle-ci garde toujours bon espoir de reprendre les rennes de son pays.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*