maroc-rwandaLe président rwandais, Paul Kagame effectue ces lundi et mardi, une visite officielle au Maroc, à l’invitation du Roi Mohammed VI.

Après la cérémonie d’accueil officiel réservée par le Roi du Maroc à son illustre hôte, le Président Paul Kagame au Palais Royal de Casablanca, les deux chefs d’état ont eu lundi en début de soirée, leurs premiers entretiens en tête-à-tête. Le président Kagame a été ensuite décoré par le souverain alaouite du Ouissam Al Mohammadi de classe exceptionnelle, la plus haute distinction du Royaume.

A la même occasion, le Roi du Maroc a convié le président du Rwanda et la délégation qui l’accompagne, à l’iftar officiel (un déjeuner de rupture du jeûne).

Pour cette première visite du président Rwandais au Maroc, on apprend de source officielle à Casablanca, que les deux pays sont mus par la volonté de donner un nouvel élan à leurs échanges bilatéraux dans les domaines économique et commercial et de raffermir leurs rapports politiques et diplomatiques.

Le Maroc étant déjà bien introduit en Afrique francophone à travers ses grandes entreprises publiques et privées, compte à présent, étendre cette expérience fructueuse à d’autres pays africains notamment anglophones, dont les échanges demeurent en deçà des ambitions du Royaume chérifien.

Conformément à la volonté du Roi Mohammed VI, le Maroc a fait, ces dernières années, une priorité, la coopération sud-sud avec les pays subsahariens du continent aussi bien dans les domaines économique et social que dans les domaines politique, diplomatique et géostratégique.

Cette nouvelle orientation est dictée, selon un diplomate africain basé à Rabat,  par le souci du Roi du Maroc et de son gouvernement de mettre un terme à la politique de la chaise vide suivie par le Royaume depuis qu’il a claqué en 1982, les portes de l’Organisation de l’Union Africaine (OUA) l’actuelle Union Africaine à la suite de l’admission de ladite république sahraouie «RASD» qui lui conteste la souveraineté sur une partie de son Sahara Occidental.

Le Maroc, un des pays fondateurs de l’OUA, explique le même diplomate, est bien déterminé à reconquérir la place qui est sienne au sein de la famille africaine.

C’est dans cette optique, a-t-il ajouté, qu’intervient la visite du chef de l’état du Rwanda, un pays anglophone d’Afrique de l’Est et qui offre au Maroc l’opportunité de diversifier sa coopération et ses échanges avec le reste du continent noir.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*