ikea-commandesLe leader mondial de l’ameublement Ikea a rappelé environ 36 millions de commodes vendues aux Etats-Unis et au Canada suite à la mort tragique d’enfants écrasés par ces meubles qui avaient basculé.

Près de 29 millions de meubles entrant dans la gamme Malm ont été rappelés dans les magasins d’Ikea sur le territoire américain et 6,6 millions d’autres modèles de commodes, dans les échoppes canadiennes du spécialiste de l’ameublement, suivant les dispositions légales de ces deux pays d’Amérique du nord.

Ce vaste rappel intervient après nombre d’accidents signalés aux USA, dont certains mortels, et auraient été provoqués  par ces meubles d’Ikea qui basculent facilement mettant en danger la vie de jeunes enfants en retombant.

A ce propos, Ikea a été saisie du décès d’un bébé âgé de 22 mois en février dernier dans le Minnesota (nord des Etats-Unis). Avant cela, cinq décès avaient d’ores et déjà été enregistrés depuis 1989 aux Etats-Unis, dont deux survenus en 2014.

De plus, l’agence américaine de sécurité des consommateurs (CPSC) a rapporté que 31 enfants, dont l’âge variait de 19 mois à 10 ans, ont été blessés lors de 41 incidents impliquant ces meubles Ikea avant de lancer, dans la foulée, une alerte : «si vous avez ou pensez que vous avez une de ces commodes, agissez immédiatement », a déclaré Elliot Kaye, le responsable de cette structure, lors d’une conférence de presse à Washington.

Pour sa part, la succursale américaine d’Ikea a appelé ses clients à «cesser d’utiliser immédiatement» les commodes concernées par ce rappel et n’ayant pas été convenablement fixées au mur.

Quant à l’agence canadienne de protection des consommateurs, Santé Canada, elle a émis des recommandations similaires bien que le nombre d’accidents survenus dans le pays est de loin inférieur à celui enregistré sur le sol américain. En effet, seuls 4 accidents impliquant ces meubles Ikea ont été signalés et n’ont donné lieu qu’à des blessures superficielles.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*