fastLa Chine a achevé les travaux de construction du radiotélescope «Fast», le plus grand télescope au monde qui va grandement servir les ambitions spatiales du pays, rapporte lundi, l’agence de presse Chine nouvelle.

Construit dans le Guizhou, une province pauvre du sud-ouest de la Chine, le télescope «Fast» aura nécessité cinq ans de travaux, 160 millions d’euros d’investissement, et le déplacement de 9.000 habitants de la région.

D’une taille équivalente à celle de 30 terrains de football et avec 500 mètres d’ouverture, « Fast », acronyme pour Five hundred meter Aperture Spherical Radio Telescope, bat largement le télescope d’Arecibo à Porto Rico qui, avec ses 299 mètres, était considéré jusqu’alors comme le plus grand au monde. Avec ses 4.500 panneaux triangulaires, il est capable en théorie de capter des signaux envoyés depuis une distance de plus de 1.000 années-lumière.

Citant le responsable adjoint de l’Observatoire national d’Astronomie de l’Académie des sciences Zheng Xiaonian, l’agence Chine nouvelle précise que ce projet devrait aider à mieux comprendre l’origine de l’univers et encourager la recherche mondiale sur une vie extraterrestre. Les premiers tests devraient débuter dans les prochains jours dans la perspective d’une mise en service à partir de septembre.

Le projet « Fast » concrétise un peu plus les ambitions clairement affichées depuis quelques années, par la Chine dans la conquête de l’espace. L’empire du Milieu envisage tout simplement de ravir sa première place aux Etats-Unis dans ce domaine. Les autorités de Pékin ont ainsi pour objectifs l’installation en orbite de leur propre station permanente avant 2020, et à terme, d’envoyer un homme sur la Lune.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*