coree-nord-menace-thhadLes autorités nord-coréennes de Pyongyang menacent d’engager une «action physique» contre le système antimissile que les Etats-Unis comptent déployer dans la péninsule coréenne, précise un communiqué publié lundi, par l’agence de presse officielle nord-coréenne «KCNA».

Le commandement de l’artillerie de l’armée de la Corée du Nord a ainsi déclaré que son pays allait engager une action physique pour contrôler entièrement le système antimissile américain THAAD (Terminal High Altitude Area Defence), parmi les plus sophistiqués du monde, dès que son déploiement en Corée du Sud aura été confirmé.

Il accuse dans son communiqué, les Etats-Unis de vouloir déclencher une guerre en déployant le THAAD et avertit la Corée du Sud qu’en acceptant le bouclier antimissile, elle s’expose à une «autodestruction misérable».

Le ministère sud-coréen de la Défense a réagi à ce communiqué en dénonçant des «menaces ridicules».

Les Etats-Unis et la Corée du Sud avaient annoncé vendredi dernier le déploiement en territoire sud-coréen du système antimissile américain pour faire face aux menaces croissantes de Pyongyang. Alors que les résolutions de l’ONU lui interdisent tout programme nucléaire ou balistique, la Corée du Nord réaliserait selon les experts, des progrès dans la  mise au point d’un missile intercontinental capable de porter une frappe nucléaire contre le continent américain.

La date et le lieu prévus pour ce déploiement n’ont pas été précisés. Mais bien que Séoul juge ce système antimissile vital pour sa sécurité nationale, son déploiement est loin de faire l’unanimité dans le pays. Les habitants des sites potentiels de déploiement ont organisé des manifestations pour protester contre ce projet.

Plus de 3.500 habitants du comté de Chilgok, dans le sud-est du pays, se sont ainsi rassemblés samedi pour dénoncer la décision de Séoul, disant que la région stagnait depuis le déploiement de troupes américaines en 1960. Une nouvelle manifestation est prévue pour ce lundi dans le comté central d’Eumseong, pour protester contre le manque d’informations fournies au public sur les dangers représentés par les batteries antimissile américaines.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*