apple-indeLe Premier ministre indien Narendra Modi s’apprêterait à annoncer un assouplissement des règles imposées à des entreprises étrangères qui veulent s’installer dans le pays et les fabricants de téléphones devraient être parmi les grands gagnants de ces mesures, révèlent des sources concordantes à New Delhi.

D’après ces sources citées par Bloomberg, le Premier ministre indien devrait permettre aux entreprises «à la pointe de la technologie» d’échapper pendant trois ans à la règle imposant aux commerçants de vendre des produits conçus avec au moins 30% de composants locaux. Les grands gagnants de cette mesure seraient les constructeurs de Smartphones comme l’américain Apple ou encore le chinois Xiaomi.

Lors de son dernier déplacement en Inde, il y a deux mois, le patron de la marque à la pomme, Tim Cook avait annoncé que sa société envisageait de se conformer à cette exigence mais qu’il lui était impossible de fabriquer à brève échéance en Inde, une part significative des composants de ses appareils. Le ministère indien des Finances n’avait pas donné suite aux requêtes du patron d’Apple.

Si la décision du Premier ministre indien était confirmée, Apple bénéficierait néanmoins, d’une bonne opportunité pour s’étendre dans le pays et de consolider sa part du marché indien en progression, mais qui n’est actuellement que de 2%.

La marque à la pomme a cependant accusé un revers dans cette stratégie avec la fin de non-recevoir opposée par les ministres indiens du Commerce et de l’Industrie et des Télécommunications quant à son projet de vendre des iPhone reconditionnés. Ce moyen aurait permis à Appel d’atteindre une frange de la population indienne dont le pouvoir d’achat ne lui permet pas de s’offrir des modèles neufs.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*