netenyahu-azerbaidjanLe président de l’Azerbaïdjan Ilham Aliyev a profité de la visite dans son pays du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, pour vanter ce mardi, l’excellente coopération qu’entretiennent les deux pays.

Dans le domaine militaire par exemple, les contrats entre des entreprises azéries et israéliennes portant sur les achats d’équipements militaires israéliens par l’Azerbaïdjan, totalisent 4,85 milliards de dollars.

Les deux dirigeants se sont exprimés lors d’une conférence de presse conjointe devant le palais Zagulba de Baku. La plupart des contrats dans le domaine militaire ont déjà été exécutés, mais d’autres doivent encore d’être finalisé.

Baku serait notamment intéressé par l’achat du système de défense anti-missile israélien Dôme de Fer, un accord qui sera probablement discuté pendant la visite de Benjamin Netanyahu. Mais pour le Premier ministre israélien, les relations étroites entre son pays et l’Azerbaïdjan ne portent pas que sur les armes, mais s’étendent également aux domaines de l’énergie, de l’agriculture, des technologies de l’information et de l’éducation. Des accords de coopération ont ainsi été signés dans bon nombre de ces secteurs.

Malgré sa longue frontière avec l’Iran et la forte majorité de population musulmane, avec presque 98% de ses 10 millions d’habitants qui sont musulmans, dont une grande majorité de chiites, l’Azerbaïdjan est un état laïc qui a entretient depuis longtemps, des relations chaleureuses avec Israël.

Baku est l’un des premiers partenaires commerciaux d’Israël, devançant même la France, en achetant des armes et en fournissant à l’Etat hébreu la plus importante part de sa production de pétrole. Ces relations exceptionnelles entre Israël et un pays majoritairement musulman, sont mises en avant par les autorités israéliennes comme un exemple de ce que peut être la coopération entre Juifs et Musulmans. Cette visite en Azerbaïdjan est la deuxième du genre, du Premier ministre Netanyahu.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*