peine-usaLe recours à la peine capitale aux Etats-Unis régresse, à en croire le tout dernier rapport du Centre d’information sur la peine de mort. Cet organisme affirme que les instances judiciaires abandonnent la peine de mort du fait que l’opinion publique américaine y de plus en plus défavorable.

En 2016, 20 détenus ont été exécutés par injection létale au pays de l’Oncle Sam. Ce total est inférieur de 10 prisonniers à celui enregistré il y a deux ans. Par ailleurs, les tribunaux se sont montrés plus cléments au cours de cette année. Pour preuves, il n’y a eu que 30 condamnations à la peine capitale. A titre comparatif, 49 personnes avaient été condamnées à la peine de mort en 2015.

En outre, moins d’Etats américains semblent disposés à exécuter leurs détenus même si leur législation le permet. Ainsi, la Floride, la Géorgie, le Missouri et le Texas sont les quatre Etats qui concentrent 90 % des condamnations à la peine capitale. Selon le Centre d’information sur la peine de mort, plus de la moitié des citoyens américains sont opposés à ce châtiment, un fait sans précédent dans l’histoire des Etats-Unis.

Le directeur de cet organisme, Robert Dunham, estime qu’il s’agit d’un changement culturel, institutionnel et durable. «Les procureurs ont compris que les jurés populaires ne soutiennent plus la peine de mort et il y a différentes raisons qui expliquent pourquoi les gens ont changé d’avis vis-à-vis de la peine capitale : l’innocence possible du condamné, les coûts, le fait que ce n’est pas dissuasif, que c’est une décision arbitraire, qu’il y a discrimination raciale …Et puis les cas d’exécution ratées ont vraiment changé le ressenti des gens sur la question », a-t-il expliqué.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*