porte-avions-chinoisLe porte-avions Liaoning, l’unique navire du genre que possède l’armée de la Chine Populaire, a fait sa première sortie dans l’Océan pour un exercice militaire naval, rapporte dimanche la presse officielle chinoise.

Cette sortie dans le Pacifique intervient alors que la tension entre Pékin et Taïwan a été ravivée par des commentaires du président américain élu, Donald Trump.

L’agence de presse Chine nouvelle rapporte qu’une flottille de la marine de guerre chinoise comprenant le porte-avions Liaoning se dirigeait samedi vers l’ouest du Pacifique pour des exercices prévus en pleine mer, sans préciser toutefois ni le lieu et la durée de ces manœuvres, ni l’itinéraire choisi par la flottille.

Mais étant basé à Dalian, dans le nord-est de la Chine, le Liaoning devrait logiquement entrer dans le Pacifique en traversant le chapelet d’îles qui sépare Taïwan du sud du Japon.

Le ministère japonais de la Défense a précisé hier dimanche, avoir repéré la flottille chinoise, composée, en plus du porte-avions de sept autres bâtiments de guerre, à savoir trois destroyers (contre-torpilleurs) équipés de missiles, trois frégates et un navire de ravitaillement. L’armée chinoise avait déjà procédé jeudi dernier, à des exercices aériens.

Ces manœuvres militaires coïncident avec le regain de tension entre Pékin et l’île de Taïwan, depuis l’entretien téléphonique entre Donald Trump et la présidente taïwanaise, Tsai Ing-wen, en plus des déclarations du futur président américain qui dit ne pas être lié à la politique de la «Chine unique ».

La Chine interdit tout contact officiel entre les Etats étrangers avec lesquels il entretient des relations diplomatiques et l’île de Taïwan qu’elle considère comme une de ses provinces, et n’a jamais exclu de recourir à la force pour rétablir sa souveraineté sur l’île.

Le 15 décembre dernier, la marine chinoise avait annoncé que le porte-avions avait mené son premier exercice militaire à tirs réels, dont notamment une dizaine de missiles, en mer de Bohai, à l’intérieur des côtes chinoises. Le Liaoning a été construit en Union soviétique avant d’être racheté par la Chine qui l’a mis en service en septembre 2012.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*