les-retrouvailles-entre-un-detenuQuatre prisonniers de nationalité yéménite transférés du centre pénitentiaire américain de Guantanamo, sont arrivés jeudi, en Arabie Saoudite.

Le Pentagone a confirmé dans un communiqué, ce transfert, précisant qu’il ne restait plus que 55 détenus à Guantanamo.

Les quatre désormais ex-détenus ont été chaleureusement accueillis par leurs proches après en avoir été séparés durant des années. Le ministère saoudien de l’Intérieur a précisé dans un communiqué, que les quatre ex-détenus resteront vivre en Arabie saoudite.

La présidence américaine avait annoncé mardi, son intention d’effectuer de nouveaux transfèrements de prisonniers de Guantanamo vers d’autres pays, nonobstant l’opposition du président américain élu, Donald Trump.

Barack Obama n’a pas pu concrétiser son engagement de fermer cette prison très controversée, qui reflète, dans de nombreux Etats de la planète, la lutte anti-terroriste disproportionnée engagée par les Etats-Unis après les attentats du 11 septembre 2011. Le président sortant aura au moins considérablement réduit le nombre des prisonniers de Guantanamo, qui étaient 242 à son arrivée au pouvoir, en janvier 2009.

Il n’a pas été évident de trouver des pays d’accueil pour les anciens pensionnaires de ce centre pénitentiaire. A l’issue d’années de discussions avec l’Arabie saoudite, ce pays avait accepté d’accueillir, en avril dernier, neuf prisonniers yéménites. Bien que libérés, il était impossible de les renvoyer dans leur pays d’origine en raison de la guerre civile qui y sévit.

Le gouvernement saoudien a indiqué que les quatre prisonniers transférés jeudi, seront soumis à un programme de réhabilitation et de déradicalisation.

Le New York Times a rapporté que le gouvernement américain envisage de transférer environ 20 prisonniers supplémentaires en ce début d’année vers l’Arabie saoudite, Oman, les Emirats Arabes Unis (EAU) et l’Italie.

 

Tags: , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*