Donald TsnagLa justice de Hong Kong a reconnu ce mercredi, Donald Tsnag, numéro un de l’ancienne colonie britannique entre 2005 et 2012, coupable de «faute professionnelle dans la fonction publique» et condamné à 20 mois de prison ferme.

Le juge Andrew Chan Hing-wai a affirmé avoir réduit la peine initiale qui était de 30 mois. Le procès de l’ancien responsable âgé de 72 ans aura duré six semaines. Il tournait autour d’un gigantesque appartement dans lequel les époux Tsang avaient l’intention de prendre leur retraite.

Les Tsang avaient payé 110.000 euros au propriétaire pour ce bien de trois étages, d’une surface de 620 mètres-carrés, situé à Shenzen, une grande ville chinoise sur la frontière entre la Chine et Hong Kong, où l’immobilier est très nettement moins cher que dans l’ancienne colonie britannique. Or, cet appartement appartenait à un homme d’affaires, Bill Wong Cho-Chau, dont l’une des sociétés de radio numérique, Media Wave, avait obtenu du gouvernement une licence de diffusion.

Les énormes travaux d’aménagement et de décoration sur mesure qui ont coûté 410.000 euros ont été pris en charge par diverses sociétés appartenant au même homme d’affaires. Donald Tsang a été condamné pour « faute professionnelle » pour ne pas avoir déclaré ce conflit d’intérêts au Conseil de l’exécutif, l’organe décisionnaire de Hong Kong.

Le procès n’a pas permis d’établir s’il s’agissait là du montant d’une location annuelle, comme l’a plaidé la défense, ou d’une acquisition à très bon prix et le jury de neuf personnes n’est pas parvenu à conclure s’il s’agissait de «l’acceptation d’un avantage», autrement dit d’un pot-de-vin. Un nouveau procès est prévu en septembre. Donald Tsang est le plus haut officiel de l’ancienne colonie britannique à être présenté devant la justice.

 

Tags: , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*