abidjan-accordsLe Maroc et la Côte d’Ivoire ont signé ce lundi à Abidjan, 14 conventions de partenariat économique, public-privé et privé-privé, dans les domaines entre autres, de la défense, la santé, les finances, l’artisanat, les TICs et les Transports.
Les accords signées au cours d’une cérémonie présidée par le Roi Mohammed VI et le président Alassane Ouattara, s’inscrivent pour la plupart dans le cadre du Groupe d’Impulsion Économique Maroc Côte d’Ivoire (GIEMCI) conduit par les Confédérations patronales marocaine la CGEM et ivoirienne CGECI.
Auparavant, le Roi Mohammed VI et le président Ouattara ont eu un long en tête-à-tête au Palais de la présidence à Abidjan, où a eu lieu par la suite la cérémonie de signature des nouveaux accords.

Les conventions et mémorandums d’entente signés à Abidjan portent entre autre, sur le financement de l’acquisition de logements principaux pour les agents militaires des forces armées de Côte d’Ivoire, le projet de construction d’une unité industrielle pharmaceutique en Côte d’Ivoire, la mise en place d’un programme de financement du réseau routier en Côte d’Ivoire, le financement des PME dirigées par les femmes, la création d’un Techno-centre à Abidjan destiné à l’implantation d’entreprises innovantes dans le secteur des NTIC, et la modernisation et le maintien du parc de véhicules de transport routier de personnes et de marchandises.

Dans une intervention devant les deux chefs d’Etat, la présidente de la CGEM, Mme Miriem Bensaleh Chaqroun s’est félicité de la mise en place du GIEMCI, mettant en exergue l’excellence des relations économiques entre les deux pays qui font actuellement de la Côte d’Ivoire la première destination des investissements extérieurs du Maroc en Afrique.

Mme Bensaleh Chaqroun a exprimé à ce titre, le souhait que les opérateurs économiques ivoiriens « très dynamiques dans la sous-région soient des acteurs de développement au Maroc ».

De son côté, le Président de la CGECI, Jean Marie Ackah, a salué la mise en place du Groupe d’impulsion économique maroco-ivoirien qui, a-t-il dit, permet aux opérateurs économiques des deux pays de se parler franchement et surtout d’œuvrer au renforcement de la coopération économique dans le cadre d’un « partenariat gagnant-gagnant ».

 

 

Tags: , , , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*