coree-sud-viande-chienL’association de défense des animaux CARE (Coexistence of animal rights on earth) a contesté ce mercredi, dans un communiqué, l’information révélée la veille, par le quotidien britannique The Guardian sur le lancement lundi, des travaux de démantèlement du Moran Market, le plus grand marché de viande canine en Corée du Sud, comme l’avait annoncé  la municipalité de Séoul en décembre dernier.
Depuis les années 1960, Séoul abrite le plus grand marché de viande canine du pays, situé à Seongnam, au sud-est de la capitale de la Corée du Sud.
Mais alors que le pays doit accueillir dans un an les Jeux Olympiques d’hiver à Pyeongcheang, les autorités redoutent l’image que pourrait renvoyer aux touristes étrangers la vente de viande canine et l’affichage public de l’abattage.
La municipalité a promis de fermer toutes les installations d’ici le mois de mai et s’est engagée à soutenir financièrement les commerçants pour les accompagner dans leur reconversion professionnelle.
Mais CARE dénonce une fausse promesse, assurant que l’abattage des chiens va se poursuivre, mais de façon dissimulée.
D’après les médias du pays, plus de 80.000 chiens morts ou vivants sont vendus au Moran Market chaque année, des ventes qui correspondent à un tiers de la consommation totale de viande canine dans le pays.
Mais depuis des années, des associations dénoncent les conditions de détention des chiens et les méthodes utilisées pour les tuer qui vont de la pendaison à l’électrocution en passant par l’abattage à coup de bâton.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*