uss-blurLa Chine a appelé ce mercredi le président américain, Donald Trump à la retenue face à la détermination affichée par ce dernier sur les menaces nucléaires du régime nord-coréen.

Le président américain se dit résolu à «résoudre seul le problème» tandis que le régime de Pyongyang se déclare prêt à la «guerre».

Juste après le sommet de Donald Trump à sa résidence de Floride, avec son homologue chinois Xi Jinping, Washington a annoncé samedi que le porte-avions Carl Vinson et son escorte faisaient route vers la péninsule coréenne.

D’après un entretien de Donald Trump sur la chaîne Fox Business Network, cette escorte comprendrait des sous-marins plus puissants encore que le porte-avions.

Pyongyang a réagi à ces déclarations par la voix du porte-parole de son ministère des Affaires étrangères, cité par l’agence officielle KCNA, qui a déclaré que la RPDC (République populaire démocratique de Corée), était prête à réagir, quelle que soit le type de guerre voulu par les Etats-Unis.

L’arsenal nucléaire nord-coréen serait tourné vers les bases américaines en Corée du Sud et dans le Pacifique, mais également sur le territoire américain.

Ce regain de tensions dans la région inquiète grandement la Chine. Dans un éditorial au ton inhabituellement virulent envers le régime de Kim Jong-Un, le quotidien chinois Global Times déclare que la péninsule coréenne n’a jamais été aussi poche d’un affrontement militaire depuis que le Nord a mené son premier essai nucléaire en 2006, mettant également en garde Pyongyang contre un sixième essai nucléaire qui pourrait coïncider avec les célébrations du 105ème anniversaire de la naissance du fondateur du régime, Kim Il-Sung, le 15 avril.

Le président chinois a également appelé son homologue américain à privilégier une solution pacifique de la crise et «le maintien de la paix et de la stabilité» dans la péninsule coréenne.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*