L’administration américaine, qui avait l’intention d’interdire les ordinateurs en cabine sur les vols provenant du continent européen, a décidé de geler provisoirement cette mesure, a indiqué le département américain de la Sécurité intérieure.

Le ministre américain de la Sécurité intérieure, John Kelly  a affirmé dans un communiqué, qu’un élargissement de cette interdiction, d’ores et déjà entrée en vigueur pour les vols provenant du Moyen-Orient, reste «toujours sur la table» des mesures envisagées «si le niveau de menace le justifie».

Les autorités américaines craignent que des bombes soient dissimulées dans ces avions par l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI).

Kelly s’est exprimé juste après un entretien téléphonique avec les commissaires européens aux Affaires intérieures, Dimitris Avramopoulos, et au Transport, Violeta Bulc.

Selon un porte-parole de la Commission, «les deux parties ont convenu d’intensifier les discussions au niveau technique et politique afin de trouver des solutions communes pour atténuer les menaces potentielles pour la sécurité aérienne», a-t-il commenté au terme de cet échange.

Le 21 mars dernier, le gouvernement américain avait interdit aux voyageurs provenant de dix aéroports situés dans huit pays arabes et en Turquie de se munir, en cabine, d’ordinateurs portables, tablettes et autres appareils électroniques de taille supérieure à celle d’un Smartphone.

Dans la foulée, Washington avait prévenu que cette interdiction pourrait être étendue à d’autres régions, parmi lesquelles le continent européen.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*