Le transporteur autoroutier chinois CRRC Zhuzhou Institute Co. Ltd, spécialisé dans les chemins de fer, a dévoilé en fin de semaine dernière, le premier train au monde qui roule sur la route, sans aucune voie ferrée et sans chauffeur.

Se situant entre le bus, le tram et le train et baptisé «Autonomous Rail Rapid Transit » (ART), ce moyen de transport public inédit a été dévoilé dans la province du Hunan, dans le centre du pays.

Il mesure 32 mètres de long et comprend trois voitures pouvant contenir jusqu’à 307 passagers, et peut atteindre la vitesse de 70 kilomètres par heure. Des wagons supplémentaires peuvent être ajoutés ou retirés. Il fonctionne entièrement à l’électricité et dispose de 40 kilomètres d’autonomie après charge complète.

Mais la plus grande innovation de ce train est qu’il roule directement sur le bitume grâce à ses pneus en caoutchouc, plutôt que sur des rails, en suivant en réalité et avec précision des «rails virtuels» qui sont de simples marques blanches au sol grâce à des capteurs.

Dernier détail et pas des moindres, l’Autonomous Rai Rapid Transit coûte beaucoup moins cher à fabriquer qu’un tram ou un métro, car il ne requiert aucune infrastructure à construire. Alors que la construction d’un kilomètre de voie de métro classique coûte en moyenne 102 millions de dollars contre 2 dollars pour une longueur de voies standard pour l’ART.

Ce train-bus-tram autonome devrait entrer en service à Zhuzhou, dans la province du Hunan, d’ici 2018. Il est promis à un grand avenir dans un pays qui a entrepris de lutter contre la pollution, notamment dans les villes, où les réseaux sont souvent saturés, faisant de la pollution de l’air un véritable fléau.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*