Le Roi Mohammed VI s’entretient mercredi à Rabat avec le président français Emmanuel Macron, arrivé plus tôt dans la journée pour une visite au Maroc qui est l’une des premières effectuées par le chef d’État français à l’étranger depuis son élection en mai dernier.
Emmanuel Macron n’aura probablement pas un agenda chargé, sa visite de travail devrait surtout permettre un premier contact avec le roi Mohammed VI pour mieux évaluer la densité de la forte relation existant en Paris et Rabat.
Les relations bilatérales sont en effet denses et embrassent tous les domaines: économique, politique, culturel, humain… En matière économique, quelque 800 entreprises françaises sont implantées au Maroc et leurs activités concernent une large palette de secteurs.
Ce n’est pas inscrit dans l’agenda du chef d’État français pour y assister, mais le constructeur français PSA inaugure jeudi à Kenitra (40 km au Nord de Rabat), parallèlement à la visite de Macron, les travaux de son usine automobiles avec un objectif d’intégration de plus de 60 % au démarrage.
La nouvelle unité industrielle s’ajoute à l’usine Renault implantée depuis 2012 à proximité du port de Tanger Med, et qui a fêté la semaine dernière son millionième véhicule produit en 5 ans d’activité.
Dans le domaine de la sécurité, la coopération bilatérale est également bien établie, notamment dans la lutte antiterroriste. La coordination entre les services de sécurité des deux pays s’est d’ailleurs révélée précieuse lors des attentats de novembre 2015 à Paris.
Autre domaine de convergence traditionnelle entre Paris et Rabat, la diplomatie. Actuellement, la France et le Maroc sont engagés dans les efforts visant à endiguer la crise survenue entre l’Arabie Saoudite et d’autres pays arabes d’une part, et le Qatar de l’autre.
Depuis le début de la crise, le souverain marocain « a maintenu un contact étroit et permanent avec les différentes parties », avait indiqué dimanche le ministère des Affaires étrangères du Royaume.
Parallèlement à sa décision d’envoyer des avions chargés de produits alimentaires à destination du Qatar, le roi Mohammed VI a envoyé le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, auprès des dirigeants de l’Arabie Saoudite, des Emirats, du Koweït.
La crise dans le Golfe est d’ailleurs à l’ordre du jour de la rencontre Macron- Mohammed VI et il n’est pas exclu que les deux chefs d’État envisagent de coordonner leurs efforts à ce sujet, estiment les observateurs.

 

Tags: , , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*