La compagnie minière AngloGold Ashanti a annoncé mercredi son intention de supprimer 8.500 postes en Afrique du Sud dans le cadre de la mise en œuvre d’une stratégie de restructuration visant à renouer avec le profit.

Srinivasan Venkatakrishnan, le directeur général de cette compagnie sud-africaine, a reconnu que «c’est une décision difficile, engendrée par une période de pertes importantes et difficilement soutenables, et aussi l’évaluation d’options disponibles pour que notre entreprise soit rentable». «Nous nous sommes engagés à soutenir tous nos employés tout au long du processus», a-t-il ajouté.

AngloGold Ashanti, qui compte 28 000 employés dans la nation arc-en-ciel, est confronté à diverses difficultés, qui comprennent le « quasi-épuisement des réserves de minerai » et le fait que certaines anciennes mines ne soient plus rentables.

La production aurifère de cette compagnie minière a reculé à 830.000 onces au cours des trois premiers mois de cette année, ce qui a provoqué une chute de ses revenus et de son bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissement (EBITDA) ajusté, avoisinant les 314 millions de dollars. A titre comparatif, ce dernier indicateur correspondait à 378 millions de dollars au premier trimestre 2016.

D’après le dernier rapport du cabinet PwC, AngloGold Ashanti occupe le 40è rang mondial des compagnies minières par la capitalisation boursière. En dehors de l’Afrique du Sud, ce géant minier est actif dans divers autres pays du continent noir, dont la Tanzanie, la République Démocratique du Congo (RDC) et le Ghana.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*