Le taïwanais Foxconn, qui fabrique notamment des téléphones pour Apple, va consentir un investissement de 10 milliards de dollars aux Etats-Unis, a annoncé mercredi le chef d’Etat américain Donald Trump.

« Pour faire un tel investissement, M. Gou (le patron de Foxconn) a eu confiance dans le futur de la technologie américaine. En d’autres termes, si je n’avais pas été élu, il ne dépenserait pas 10 milliards de dollars », s’est gargarisé le dirigeant américain devant les médias lors de l’annonce de cet investissement.

D’après un haut responsable de la Maison-Blanche, 3 000 postes seront créés rien que lors de la construction de l’usine de production d’écrans plats dans l’Etat du Wisconsin. De son côté, le gouverneur de cet Etat, Scott Walker, a promis 13 000 emplois dans ce qu’il a assimilé au « plus gros plan de développement économique de l’histoire du Wisconsin ».

La présidence américaine a évoqué l’implication personnelle du dirigeant américain dans ce dossier. « Ce qui les a poussés à s’engager, c’est le programme politique de l’administration Trump, de la dérégulation au slogan ‘Acheter américain d’abord’, et l’engagement de l’administration », a estimé un cadre de la Maison-Blanche. « Comme la conversation avec Foxconn progressait, nous avons impliqué le président qui a personnellement rencontré le PDG pour parler de la volonté de l’administration de faire revenir aux Etats-Unis une production manufacturière qualifiée, voire très qualifiée », a-t-il poursuivi.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*