L’Inde a emprunté un sous-marin à propulsion nucléaire à son partenaire, la Russie. Cet engin renforce une marine déjà bien fournie.

Il s’agit de l’INS Chakra II, un sous-marin à propulsion nucléaire de fabrication russe Nerpa. Par le biais de cette acquisition, l’Inde fait son retour dans le club très fermé des nations détentrices d’une telle technologie, à savoir, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Chine et la Russie. C’est d’ailleurs à cette dernière que l’Inde doit la mainmise sur ce sous-marin. Cette coopération militaire entre les deux pays date : entre 1987 et 1991, la puissance asiatique disposait déjà d’un sous-marin aux propriétés similaires et toujours fourni par la Russie, alors URSS à l’époque.

En tout cas, le gouvernement indien se réjouit d’avoir ce matériel militaire, qui a accosté sur la base navale de Visakhapatnam dans le golfe de Bengale (Sud-Ouest).  L’INS Chakra va permettre aux troupes indiennes de s’entraîner. En effet, ce pays est entrain de développer des submersibles à propulsion nucléaire. Aussi, une fois opérationnels – ce qui doit arriver dans l’année en cours selon les prévisions-, les marins indiens se seront déjà familiarisés à ce type d’engins.

L’INS Chakra pèse 8140 tonnes  et fait 114,3 mètres de long. Doté d’une vitesse pouvant atteindre 30 nœuds, ce sous-marin peut aller jusqu’à 600 mètres de profondeur. En outre, le submersible peut être équipé de torpilles et de missiles de croisière. D’ailleurs, cette transaction a suscité des inquiétudes au niveau du Pakistan, pays ennemi de l’Inde et possédant également l’arme nucléaire.

 
 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*