Le ministre turc  des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu a effectué ce mercredi, une visite officielle en Irak pour affirmer l’opposition du gouvernement turc à la tenue d’un référendum d’auto-détermination dans la région autonome du Kurdistan irakien.
Le chef de la diplomatie turque a échangé à Bagdad avec le président de l’assemblée irakienne Salim al-Juburi. Ensuite, il s’est réuni à huis-clos avec les politiciens turkmènes.
Au terme de ces entretiens, Mevlut Cavusoglu a estimé que l’avenir des Turkmènes se trouvait dans l’union en Irak. « Les Turkmènes sont le peuple qui soutient le plus l’union et la fraternité en Irak», a-t-il affirmé, suggérant de «leur accorder leurs droits et ne pas violer ces droits».
«Il faut également préserver l’identité des régions turkmènes comme Tal Afar », -t-il ajouté avant de conclure que «nous soutenons tous les Turkmènes sans faire de distinction».
Lors de la conférence de presse à Bagdad avec le ministre irakien des Affaires étrangères Ibrahim al-Jaafari, le chef de la diplomatie turque, a souligné que la «décision de tenir ce référendum est une erreur».
«Nous l’avons dit (aux Kurdes irakiens) et aujourd’hui (mercredi), lors de ma visite à Erbil, je vais redire que c’est une erreur», a poursuivi Cavusoglu qui devait se rendre l’après-midi dans la capitale du Kurdistan irakien pour rencontrer le président du gouvernement de cette région autonome, Massoud Barzani.

 

Tags: , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*