La France accorde à l’Irak un prêt de soutien budgétaire

La France s’apprête à accorder à l’Irak un prêt de 430 millions d’euros (473 millions de dollars) à titre de soutien budgétaire pour l’exercice 2017, a annoncé samedi dernier le ministère français des Affaires étrangères.
Le budget de l’Irak est considérablement affecté par la lutte contre le groupe djihadiste Etat Islamique (EI).
En visite samedi dernier à Bagdad, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian qui était accompagné de la ministre française des Armées, Florence Parly, a assuré au Premier ministre irakien, Haider Al-Abadi, que cette somme serait mise à disposition de l’Irak, avant la fin 2017.
Le Drian et Parly ont effectué ce déplacement dans le but d’affirmer l’appui de la France aux Irakiens dans leur lutte anti-djihadiste et leurs efforts pour la reconstruction du pays.
L’Irak a également bénéficié de prêts de soutien budgétaire ou d’investissement d’autres pays, à l’instar de l’Allemagne (500 millions d’euros).
Pour ce qui est des fonds accordés par le gouvernement français, il s’agit d’un prêt de soutien budgétaire pour inciter à des réformes profondes et à l’assainissement financier de l’Irak. Il vise également l’amélioration de la gestion des finances publiques et de la gouvernance des entreprises publiques et plus d’efficacité énergétique.
Selon une source diplomatique française, ce prêt, qui s’étend sur une durée de 17 ans, est assorti d’un taux d’intérêt de 6,75 %.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *