La chancelière allemande Angela Merkel a reçu lundi, pour la première fois depuis un an, les familles des victimes de l’attentat qui avait fait 12 morts dans un marché de Noël à Berlin.

Ces proches ont exprimé leur mécontentement suite à ce qu’ils assimilent à un manque de considération suite à cette attaque qui a eu lieu le 19 décembre 2016, il y a un an jour pour jour.

Les familles des victimes s’attendaient, en vain, à des réactions personnalisées de la chancelière allemande. Décriée pour cette indifférence, Mme Merkel a essayé de se rattraper en recevant, la veille du premier anniversaire de cet attentat, les proches des victimes.

Mais cela ne les a pas empêché d’exprimer leur mécontentement à travers une lettre ouverte dans laquelle ils dénoncent le traitement administratif, parfois inhumain, qu’ils ont dû subir, à l’instar de la réception de factures d’autopsie à régler.

Le gouvernement allemand n’a pas organisé de cérémonie à la mémoire des victimes de cette attaque. De plus, les noms des disparus ont longtemps été gardés secrets, alors que le nom de l’assaillant, Anis Amri, était à la une de tous les journaux.

Par ailleurs, un rapport, livré tout récemment, revient sur les multiples ratés dans la gestion de l’aide aux victimes.

Les autorités allemandes ont réagi à ces critiques en s’engageant à créer un service central d’accueil pour les proches des victimes. En outre, le gouvernement va augmenter les indemnités qui devraient leur être versées. Jusqu’à présent, elles équivalaient à 2 millions d’euros (2,2 millions de dollars).

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.