Le Brésil a décidé de suspendre provisoirement ses exportations de poisson vers l’Union Européenne (UE), a annoncé mardi son ministère de l’Agriculture, expliquant cette mesure par les exigences formulées lors d’une inspection sanitaire menée en septembre par une mission européenne au Brésil.

Le ministère brésilien de l’Agriculture a indiqué dans un communiqué, que cette suspension sera effective dès le 3 janvier, ajoutant que cette mesure sera assortie d’un plan d’actions visant à répondre aux préoccupations exprimées par l’UE au terme d’une mission de contrôle.

Le département brésilien a également indiqué envisager de réclamer à l’UE des exigences sanitaires distinctes pour les poissons sauvages et ceux provenant de l’aquaculture.

Pour sa part, l’organisation syndicale des inspecteurs agricoles du Brésil (Anffa Sindical) a reconnu certaines faiblesses du système d’inspection en place.

A titre d’exemple, une mission vétérinaire européenne a constaté, en septembre dernier, que les recommandations formulées lors de précédentes visites n’avaient pas été mises en œuvre.

Selon des statistiques du ministère brésilien de l’Agriculture, les exportations de poisson se sont chiffrées à 33,1 millions de dollars l’an dernier. Et de janvier à novembre 2017, la même activité a atteint 21,8 millions de dollars. Pour information, le thon est la première espèce de poisson exportée par le Brésil.

Pour rappel, ce pays avait été confronté, en mars, à un scandale sanitaire. Les forces de l’ordre avaient alors rapporté que certains géants de l’export avaient corrompu des inspecteurs des services d’hygiène pour déclarer de la viande avariée comme étant propre à la consommation.

 

Tags: , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.