Les services de sécurité libanaise ont annoncé la saisie d’armes en provenance de Libye et à destination de la rébellion syrienne après l’arraisonnement d’un navire dans le nord du pays.

Le « Lufallah II », battant pavillon sierra-léonais, parti de Libye et après une escale dans le port égyptien d’Alexandrie, a été intercepté et fouillé par la marine libanaise dans le port de Selaata, à environ 50 kilomètres de Beyrouth, dans le nord du pays. A son bord, trois containers d’armes comprenant des mitrailleuses lourdes, des obus, des roquettes, des lance-roquettes ainsi que des explosifs. Les 11 membres d’équipage sont en état d’arrestation et devraient être interrogés très bientôt par les renseignements militaires dans le cadre d’une enquête.

Selon l’agence nationale d’information, l’opération a été lancée après la décision d’un juge militaire. Le Lutfallah II, a été escorté par la marine libanaise du port de Selaata vers la base militaire du port de Beyrouth tandis que trois camions militaires, escortés par huit jeeps militaires et un hélicoptère, acheminaient les trois containers d’arme en direction de Beyrouth.

Cette saisie est une petite victoire pour le régime syrien de Bachar al-Assad qui, à de nombreuses reprises, a affirmé que le Liban servait de transit pour l’approvisionnement en armes de la rébellion qui tente de le renverser.  l’Observatoire Syrien  des Droits de l’Homme (OSDH) estime, quant à lui,  à plus de 11 100 le nombre de morts en 13 mois de conflits.

 
 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*