Le président  américain Donald Trump a indiqué mardi, envisager de supprimer les exercices militaires conjoints entre les forces armées américaines et les troupes sud-coréennes, ce qui a surpris toutes les parties prenantes.

Pour sa part, le siège des Forces armées américaines en Corée (USFK) a confié à l’agence Yonhap « ne pas avoir reçu de nouvelles lignes directrices sur l’exécution ou la cessation des exercices d’entraînement », dont  le prochain exercice Ulchi Gardien de la Liberté, programmé pour l’automne.

De son côté, le ministère sud-coréen de la Défense, également en toute vraisemblance pris de court par cette nouvelle, a estimé qu’ « au point actuel, il faut discerner le sens exact et l’intention des commentaires du président Trump ».

En tout cas, si le dirigeant américain tient sa parole, il aura satisfait une des demandes majeures du gouvernement nord-coréen, sans contrepartie concrète. En effet, Pyongyang assimile ces exercices à la répétition d’une éventuelle invasion américaine visant à faire tomber le régime.

En conférence de presse après sa rencontre historique avec le dictateur nord-coréen Kim Jong-un, le milliardaire a qualifié ces exercices de « très provocateurs ». « Dans les circonstances qui sont que nous négocions un accord très complet, je pense qu’il est inapproprié d’avoir des jeux de guerre », a-t-il soutenu.

Trump a particulièrement évoqué l’aspect financier. « Nous économiserons une somme d’argent considérable », a-t-il affirmé, toujours soucieux de diminuer la facture des alliances des Etats-Unis.

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.