La surenchère entre la Chine et les Etats-Unis se poursuit. En réponse aux menaces de la Chine, le président américain Donald Trump a annoncé sa demande pour que soit préparée une nouvelle liste de produits chinois importés pour une valeur globale de 200 milliards de dollars en vue de les surtaxer.

Les articles de cette nouvelle liste censés être frappés d’une taxe de 10% à l’entrée des Etats-Unis ne sont pas encore connus. La demande de Donald Trump a été transmise à son négociateur commercial Robert Lightizer.

Les nouvelles taxes correspondraient à un doublement du montant potentiel de sanctions supplémentaires prévues par Washington. Les premiers 50 milliards de dollars de produits visés devraient être soumis à 25% de droits de douane. L’on ne sait pourtant pas combien de temps prendra l’élaboration de cette liste.

Donald Trump a fait cette annonce en réaction à la riposte proportionnée et immédiate de Pékin à sa menace de sanctions de 50 milliards de dollars détaillées la semaine dernière.

Peu après l’annonce de Donald Trump, le ministère chinois du commerce a répliqué en affirmant que la Chine prendrait des mesures «qualitatives et quantitatives» pour se défendre si ces nouvelles menaces américaines étaient mises en œuvre.

Les Etats-Unis cherchent à inciter la Chine à changer ses pratiques déloyales, ouvrir son marché aux biens américains et accepter une relation commerciale plus équilibrée.

Mais à ce jeu, ce sont bien les Etats-Unis qui ont le plus à perdre. Ils ont importé 505 milliards de dollars de produits chinois l’an dernier tandis que la Chine n’a importé que pour 130 milliards de dollars de produits «Made in the USA».

Dans ses mesures de rétorsion, Pékin vise des produits agricoles américains, comme le soja, le blé, le maïs, le bœuf et le porc, mais a exclu les avions.

 

Tags: , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.