La Chine va investir 14 milliards de dollars en Afrique du Sud, a annoncé le chef d’Etat sud-africain, Cyril Ramaphosa, au cours de la visite d’Etat à Pretoria du président chinois, Xi Jinping.

Le dirigeant sud-africain a profité d’une conférence de presse conjointe avec son homologue chinois pour faire cette annonce : « nous avons signé des accords qui visent à renforcer nos relations, notamment un engagement (de la part de la Chine) d’investir 14 milliards de dollars », a déclaré M. Ramaphosa.

Et d’ajouter : « le président Xi Jinping a indiqué que la Chine était prête à investir et travailler en Afrique du Sud dans différents secteurs, dont le développement des infrastructures, l’économie des océans, l’économie verte, les sciences et technologie, l’agriculture, l’environnement et les finances ».

Pour information, Pékin a secouru diverses compagnies publiques sud-africaines en détresse. A titre d’illustration, la Banque de développement de Chine a accordé un prêt de 2,5 milliards de dollars à la compagnie sud-africaine d’électricité Eskom. Menacée de faillite, celle-ci a essuyé une perte de 1,7 milliard de dollars en 2017. Par ailleurs, la Banque industrielle et commerciale de Chine a octroyé un financement au transporteur Transnet.

Ces prêts font les affaires du président sud-africain, qui, à son arrivée au pouvoir en février dernier, avait annoncé comme priorités la relance de l’économie sud-africaine et le combat contre la corruption, qui affecte, entre autres, les entreprises nationales.

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.