En visite vendredi dernier à Tunis, le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, a annoncé 165 millions d’euros (181,5 millions de dollars) de financements pour la Tunisie à dater de 2017 jusqu’à 2020.

En clair, le Premier ministre italien a profité de son passage dans la capitale tunisienne pour affirmer la disposition de son pays, au cas où sa situation le permet, de reconvertir des dettes tunisiennes en investissements dans des projets de développement s’étendant sur divers secteurs à l’instar de l’agriculture.

Les deux gouvernements étudieront les moyens de renforcer les voies de migration régulière en lançant un programme de rapatriement des Tunisiens en situation administrative irrégulière tout en les accompagnant dans la création de projets dans leurs régions d’origine, a ajouté M. Conte. A propos, son homologue tunisien, Youssef Chahed, a précisé que Rome a validé le financement d’un projet de développement intégré dans la délégation d’El Mohdadh à Kébili.

Les deux parties se sont par ailleurs convenues, en concrétisation du mémorandum d’entente conclu entre l’Italie et la Tunisie l’an dernier, de la création d’une nouvelle ligne de financement sous forme d’un crédit à hauteur de 50 millions d’euros (55 millions de dollars).

M.Chahed a indiqué que le gouvernement italien réservera une enveloppe de 25 millions d’euros (27,5 millions de dollars) sous forme de crédit pour la promotion du secteur de l’éducation. En clair, ce financement servira à améliorer les services scolaires, notamment en construisant, aménageant et équipant des établissements scolaires publics.

 

Tags: , , , , ,

Les commentaires sont fermés

Désolé, vous ne pouvez pas laisser un commentaire pour cet article.