Hier, la roupie indienne a franchi un nouveau pallier dans sa baisse face à la monnaie américaine. Actuellement, un dollar équivaut à plus de 55 roupies. A l’allure où vont les choses, une intervention de la Reserve Bank of India (RBI) semble être plus que nécessaire.

En fin de semaine dernière, un dollar valait 54,75 roupies. Cela était déjà présenté comme le niveau le plus bas de la monnaie indienne. Sans compter que la roupie n’allait pas freiner sa descente aux enfers. Ainsi, pour la quatrième séance successive, la monnaie indienne bat son record de faiblesse avec exactement 55,05 roupies pour un dollar. Depuis l’année dernière, la roupie n’arrive pas à mieux se porter. En 2011, elle a perdu 20 % de sa valeur. Et, si la situation ne change pas, la roupie va sortir de 2012 encore plus faible. Alors, quelle est la cause de ce manque de forme ? En dehors des facteurs externes comme la crise de l’endettement qui sévit en Europe, la roupie est également rongée par des problèmes typiquement indiens. Il y a un ralentissement des entrées de capitaux étrangers, l’inflation persiste et le déficit public ne se cesse de croître. Par-dessus tout, les indicateurs montrent un tassement de la croissance indienne. Par ailleurs, les importateurs de pétrole, qui utilisent le dollar dans leurs opérations, mettent une pression supplémentaire aux autorités indiennes. En effet, l’approvisionnement pétrolier de la puissance émergente provient à 80 % de l’import.

Dans ce contexte, tous les regards se tournent vers la Banque Centrale indienne.                  Celle-ci pourrait à nouveau intervenir incessamment. Selon certaines indiscrétions, la RBI aurait déjà effectué une dizaine d’interventions depuis début 2012. Ce, afin de sauver la roupie des bas-fonds. Mais, l’institution financière ne l’annonce pas toujours au grand public.

 
 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*