Le transporteur aérien allemand à bas coût «Germania» fait faillite

Le transporteur aérien allemand à bas coût Germania a déposé le bilan mardi, annonçant dans la foulée, via son portail web, l’annulation de l’ensemble de ses vols déjà programmés.

Disposant d’une flotte de 37 avions et ayant pour siège la capitale allemande Berlin, Germania desservait principalement depuis les sols allemand et suisse des destinations touristiques autour de la mer Méditerranée et au Moyen-Orient. Cette compagnie aérienne transportait  plus de quatre millions de passagers par an.

Germania a déclaré ne pas avoir pu obtenir suffisamment de financements pour «couvrir un besoin à court terme en liquidités». « Notre seule possibilité était de nous déclarer insolvables », a assuré le directeur général Karsten Balke, assurant que «c’est bien sûr l’incidence qu’aura cette décision sur nos salariés que nous regrettons le plus ».

Balke a par ailleurs présenté ses excuses aux passagers qui disposaient déjà d’un billet. Germania a encouragé ceux qui l’avaient acheté chez un autre voyagiste, au sein d’une formule comprenant vol et hébergement, à «contacter leur tour-opérateur afin d’organiser un autre transport».

«Pour les passagers qui ont réservé directement avec Germania, il n’y a malheureusement pas de droit à un transport de substitution», a ajouté le transporteur aérien allemand.

Germania a expliqué cette faillite notamment par «des événements imprévisibles tels que des hausses considérables du prix du kérosène l’été dernier avec affaiblissement simultané de l’euro face au dollar, des retards importants dans l’intégration d’appareils au sein de la flotte et un nombre inhabituellement élevé d’opérations de maintenance nécessitées par les appareils».

 

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Partager