Depuis le 11 mars 2011, la radioactivité occupe tellement de la place dans les esprits japonais qu’elle suscite des idées innovantes. Ainsi, l’opérateur japonais des télécommunications Softbank va lancer des Smartphones muni de dosimètres.

La double catastrophe naturelle et nucléaire qu’a connue le Japon l’année dernière est toujours vivace dans les mémoires. Les gens sont vraisemblablement inquiets à l’idée des conséquences de la dispersion d’éléments radioactifs dans l’environnement. C’est pourquoi, le marché des dosimètres, ces appareils permettant de mesurer la radioactivité du milieu, se porte bien. Ainsi, le troisième opérateur des télécoms au Japon va proposer à sa clientèle un Smartphone pourvu de cette fonction. « Il s’agit d’une première mondiale », a déclaré Masayoshi Son, le PDG de Softbank. Et, de poursuivre, « avec ce mobile, une pression sur un bouton suffit pour mesurer simplement les radiations en un lieu donné, lesquelles sont exprimées en micro-sieverts par heure ». Ces mesures seront répertoriées dans le mobile suivant les différentes localisations géographiques.

Ce téléphone très avant-gardiste est le fruit du travail des ingénieurs de Sharp. Ceux-ci ont pu aboutir à ce résultat en mettant au point une puce qui permet de mesurer la radioactivité de 0,05 à 9,99 micro-sieverts/h. A vrai dire, la Softbank n’est pas la première à y avoir pensé. Son concurrent, le japonais NTT Docomo, avait eu cette brillante idée mais n’a présenté qu’un prototype du téléphone jusqu’à présent. Comme ce monde appartient au plus rapide, Softbank pourrait faire de très bonnes affaires en lançant son nouveau Smartphone en juillet comme prévu.

 
 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*