Etats-Unis : Démantèlement d’un réseau mondial de 80 escrocs nigérians

Le gouvernement américain a annoncé jeudi le démantèlement d’un gigantesque réseau international d’escrocs, nigérians pour la majorité, qui a subtilisé des millions de dollars à des sociétés, des utilisateurs de sites de rencontres et des personnes âgées.

En tout, 80 suspects sont inculpés dans cette affaire à dimension mondiale, dont quatorze individus ont été interpellés aux Etats-Unis, essentiellement dans la région de Los Angeles, à en croire un communiqué du procureur fédéral en Californie centrale, Nick Hanna. Les autres suspects sont en liberté, la majorité établie au Nigeria.

Les 80 inculpés ainsi que leurs complices sont accusés d’avoir eu recours à plusieurs types d’escroquerie (arnaque au président, manipulation sentimentale sur des sites de rencontres, …) sur le sol américain et ailleurs dans le monde.

«Certaines victimes ont perdu des centaines de milliers de dollars dans ces arnaques, et beaucoup étaient âgées», indiquent les services du procureur.

Afin de blanchir les sommes gagnées malhonnêtement, le réseau d’escrocs se servait de deux Nigérians résidant aux Etats-Unis, en l’occurrence Valentine Iro, 31 ans, et Chukwudi Igbokwe, 38 ans. Ces deux hommes auraient transféré au moins un total de 6 millions de dollars.

Par la suite, l’argent était viré sur des comptes hors des Etats-Unis ou directement versé en liquide à des intermédiaires qui recouraient à une application bancaire nigériane pour faire circuler les fonds changés en monnaie nigériane, le naira.

Andreï Touabovitch

Partager