Washington impose des taxes aux importations d’acier et d’aluminium du Brésil et de l’Argentine

Le président américain Donald Trump s’apprête à imposer des droits de douanes sur les importations d’acier et d’aluminium provenant du Brésil et de l’Argentine, jusqu’alors exemptés. 

La décision américaine est une réaction aux politiques de dévaluation monétaire menées par les gouvernements brésilien et argentin. 

Rappelons qu’en 2018, le chef d’Etat américain avait annoncé l’instauration, à l’échelle mondiale, de droits de douane à hauteur de 25 % sur l’acier et 10 % sur l’aluminium. 

Mais, par la suite, le milliardaire les avait supprimés pour plusieurs pays, dont le Brésil et l’Argentine. En contrepartie, Brasilia avait consenti à établir des quotas d’exportation. 

Le péroniste Alberto Fernandez qui vient d’être élu à la présidence de l’Argentine, a d’ores et déjà exprimé sa volonté de rompre avec le libéralisme économique de son prédécesseur, Mauricio Macri. 

A l’opposé, son homologue brésilien, Jair Bolsonaro, est pro-américain et libéral. Aussi s’est-il contenté de confier à la presse qu’il examinera la situation avec son ministre de l’Economie, Paulo Guedes, avant de prendre contact au téléphone avec le président Donald Trump, en se vantant d’avoir de très bons rapports avec ce dernier.

Les Etats-Unis sont le premier client, entre autres, des produits semi-finis en acier d’origine brésilienne.

Andreï Touabovitch