Chine : Apple prêt à tout pour vendre son iPad

Apple va débourser 60 millions de dollars américains pour commercialiser son iPad en Chine. Le nom de la marque faisait l’objet d’un conflit de propriété intellectuelle avec une autre entreprise de la place.

En 2001, Proview, une entreprise basée à Shenzhen, avait déposé le nom d’un de ses produits, l’Ipad. Cet acronyme veut simplement dire Internet Personal Access Device et n’a donc rien à avoir avec les tablettes électroniques proposées par la firme à la pomme. Pourtant, cette confusion a empêché pendant longtemps Apple de vendre ses iPad en Chine. Proview, qui est une filiale d’une société taïwanaise, a mis tout ce qui était dans son pouvoir pour que le nom « Ipad » reste sa propriété en Chine. La firme américaine, très défavorisée dans ses affaires, a tenté de mener l’affaire sur les tribunaux en 2010 mais son initiative s’est soldée par un échec. Par la suite, Apple a privilégié la voie de la médiation. Ainsi, depuis le 25 juin dernier, les deux parties ont pu trouver un terrain d’entente. Ce qu’a confirmé la Cour Suprême de la province Guangdong, compétente pour juger cette affaire.

Si Apple a accepté de payer une telle somme, cela montre l’importance du marché chinois pour son chiffre d’affaire : l’Empire du Milieu vient en deuxième position après les Etats-Unis. Par ailleurs, il faut dire que 60 millions de dollars américains ne va pas trop jouer sur les finances d’un groupe riche de 110 milliards dans la même monnaie. Avec les ventes chinoises en plus, quelques milliards devraient s’y ajouter d’ici peu.

Andreï Touabovitch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *