La Chine a connu une baisse de l’inflation le mois dernier. Ce qui donne une marge au gouvernement pour adopter de mesures d’assouplissement monétaire supplémentaires.

Le Bureau National des Statistiques (BNS) a remarqué une baisse du principal indicateur d’inflation à 2,2 % au mois de juin en glissement annuel. Tandis que pour le seul mois dernier, les prix à la consommation ont reculé de 0,6 %. Durant la même période, cette tendance à la baisse a été également constatée au niveau des prix à la production. Ces derniers ont régressé de 2,1 %. Ainsi, il est fort probable que les prix à la consommation continuent de baisser dans les mois à venir. Cette déflation a donné au gouvernement chinois l’occasion d’opérer quelques assouplissements monétaires. Ce qu’il a d’ailleurs anticipé : jeudi dernier – donc, avant l’annonce officielle du recul de l’inflation -, la banque centrale a baissé ses taux d’intérêts directeurs. C’est la deuxième fois que l’institution financière procède de la sorte en un mois. Comme si cela ne suffisait, le Premier Ministre, Wen Jiabao, a souhaité dimanche l’adoption « de nouvelles mesures pour accroître l’efficacité des ajustements préventifs ».  Ainsi, ce ne serait pas étonnant qu’il y ait à nouveau baisse des taux d’intérêt et des réserves obligatoires des banques dans les tous prochains mois. Un avis partagé par beaucoup d’observateurs.

Le gouvernement chinois devrait annoncer la croissance lors du deuxième trimestre 2012 au courant de la semaine. Alors que celle du premier trimestre s’était élevée à 8,1 % – moins que les 10,4 % de 2010 et 9,2 % de 2011, certains économistes prédisent un taux aux alentours de 7,5 % du fait du contexte de ralentissement économique dans lequel la Chine baigne.

 
 

1 Commentaires

  1. rasmussen dit :

    il n’ya pas de déflation en chine, c’est une vue de l’esprit. la monnaie est artificiellement dévaluée

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*