Quatre explosions se sont produites mercredi dans la soirée à Pune, ville de l’ouest indien. Seul un blessé léger a été déploré.
Ces bombes ont commencé à exploser successivement vers 19h30 heure locale (14h00 GMT). Une d’entre elles était dissimulée dans la poubelle d’un restaurant McDonald’s tandis qu’une autre, attachée à un vélo, s’est déclenchée près d’un théâtre populaire. Bien que toutes ces explosions fussent de faible ampleur, « le fait qu’elles se soient produites dans une zone d’un km à 40 minutes d’intervalle montre qu’elles avaient été organisées », a estimé R.K. Singh, Secrétaire à l’Intérieur. En outre, le nouveau ministre indien de l’Intérieur, Sushilkumar Shinde, devait assister à des activités culturelles le soir même au théâtre de Pune. Mais, cette visite avait été annulée du fait des charges de son calendrier.
A présent, l’heure est à l’enquête. Jeudi, des agents de la brigade antiterroriste indienne étaient descendus sur les lieux pour prendre part  aux investigations de  la police locale. Il s’agit à présent d’établir un quelconque lien avec des organisations terroristes. Si, lors de ces évènements, aucune mort n’est survenue, Pune n’a pas toujours été aussi chanceuse : cette ville a déjà connu des attentats terroristes. C’était en février 2010. L’explosion d’une bombe dans un restaurant généralement fréquenté par les touristes étrangers avait causé la mort de 17 personnes et en avait blessé 57 autres.
Malheureusement, l’enquête ouverte suite à ce tragique évènement n’a pas donné de conclusion claire même si la responsabilité des Moudjahidines, un groupe islamiste local, était fortement suspectée.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*