Un commando en provenance de la Bande de Gaza s’est infiltré hier dimanche en Israël via l’Égypte où il a tué 16 garde-frontières. Il a été neutralisé par l’armée israélienne.
Les membres du commando seraient venus de la Bande de Gaza selon un responsable de la sécurité égyptienne. Vêtus comme des bédouins du Sinaï, ils se seraient emparés de deux blindés à un barrage près de la frontière avant d’attaquer le poste-frontière alors que les hommes à l’intérieur rompaient le jeûne du Ramadan. Le ministère de la Santé a rapporté la mort de 16 soldats et officiers des gardes-frontières. Les assaillants seraient ensuite entrés avec l’un des blindés sur le territoire israélien où le véhicule a été détruit par l’armée de l’air israélienne. Selon un porte-parole de l’armée de l’air israélienne, le second véhicule aurait été détruit par une explosion avant qu’il n’entre sur le territoire israélien.
Les réactions n’ont pas tardé. Le président égyptien Mohamed Morsi a eu une réunion d’urgence avec des responsables militaires, le chef des Renseignements et le ministre de l’Intérieur. Convaincus que les assaillants étaient des jihadistes en provenance de la bande de Gaza, la décision de fermer le terminal de Rafah, seul point de passage entre le territoire palestinien et le monde extérieur à ne pas être contrôlé par Israël, a été immédiatement prise. Moins catégoriques sur l’affiliation des membres du Commando, Israël pense que l’objectif de celui-ci était l’enlèvement de soldats israéliens. Son armée mène des recherches pour capturer d’éventuels survivants. Le Hamas a fermé les tunnels de contrebande pour éviter la fuite des membres du commando vers la bande Gaza.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*