Petro SA va travailler de pair avec Cairn India dans un projet d’exploration pétrolière. Celui-ci va se développer au large de l’Afrique du Sud.
Par le biais d’un communiqué conjoint, les deux sociétés pétrolières ont annoncé un accord les liant : la compagnie publique Petro SA et le géant pétrolier Cairn India vont mener des missions d’exploration au niveau du bloc 1 de la zone d’Orange Basin. Une première pour l’indien, dont les activités ne se sont jamais étendues au-delà de l’Asie. Ces sociétés disposeront donc de 19 922 kilomètres carrés pour leurs investigations. A cette fin, Cairn India, qui détient à l’issue de l’accord 60 % du champ potentiellement pétrolifère contre 40 % pour son partenaire sud-africain, va spécialement créer une filiale. La compagnie indienne peut s’estimer heureuse d’avoir acquis le droit d’explorer dans cette région. En effet, l’Orange Basin n’avait, jusque-là, pas fait l’objet de ce genre d’initiatives. Pourtant, sa proximité d’avec les eaux namibiennes, très pourvues en pétrole et en gaz, peut constituer le gage d’un potentiel intéressant. Raison pour laquelle certains autres grands groupes du secteur, dont Anadarko Petroleum Cord ou Royal Dutch Shell, n’avaient pas caché leurs ambitions dans la région.
Ce projet est également une opportunité pour l’Afrique du Sud de diminuer sa facture énergétique : actuellement, le pays de Nelson Mandela importe 60 % de ses besoins. La collaboration avec la compagnie indienne pourrait apporter à Pretoria une précieuse expertise en vue de mieux développer la production locale de pétrole et de gaz.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*