Afrique du sud : Lonmin prime ses grévistes

Afin de les pousser à reprendre le travail, Lonmin a proposé mardi des primes aux mineurs. Celles-ci s’ajouteront à l’augmentation de la paie concédée par le groupe britannique.

On peut d’ores et déjà dire que les mineurs ont eu gain de cause. Lors d’une assemblée générale organisée mardi dans un stade, Lonmin a communiqué à ses employés les nouvelles modalités de rémunération. La compagnie minière a haussé le salaire mensuel de  1 875 rands (207 dollars américains). Ainsi, la plupart des mineurs gagneront plus de 9000 rands, soit environs 1 000 dollars américains, par mois. En outre, le britannique a assorti ces émoluments d’une « prime unique de 1 500 rands (170 dollars américains)  si cette offre est acceptée  et si le travail reprend mercredi 19 septembre », comme mentionné en rouge sur la feuille portant la grille salariale. Remarque importante, la proposition de rémunération de Lonmin est hors-prime : elle ne comprend que le salaire brut ainsi que la couverture médicale et l’allocation logement.

Jusque-là, il n’y a eu aucune réaction des employés. Ainsi, les discussions en vue de trouver un accord définitif entre les deux parties devraient se poursuivre très prochainement. Pour rappel, 3 000 mineurs de Marikana avaient entamé une grève le 10 août dernier.                           Ce mouvement a dégénéré dans les deux jours suivants en entraînant des conflits entre les différents syndicats de travailleurs. Résultat : 10 morts. C’était bien peu comparé au drame qui survint peu après : le 16 Aout, la police avait alors été obligée d’ouvrir le feu devant la menace de mineurs munis d’armes blanches. Il y eut 34 vies perdues.

Andreï Touabovitch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *