La Banque Centrale du Japon (BoJ) va poursuivre son programme d’assouplissement monétaire. Une décision prise mercredi par l’institution financière.

A l’issue d’une réunion de deux jours, les neuf membres du comité de politique monétaire se sont tous mis d’accord pour acquérir des bons et des obligations du trésor japonais d’ici fin 2013. Pour ce faire, la BoJ va réserver une enveloppe de 10 000 milliards de yens (120 milliards de dollars américains). En clair, la BoJ va acheter des bons de trésor à court terme (moins d’un an) pour 5 000 milliards de yens (60 milliards de dollars américains) supplémentaires. Le même montant sera consacré à acquérir des obligations d’Etat dans une période de moins de deux ans. Cela permettra de faciliter la circulation de la monnaie. Les financiers japonais sont arrivés à cette option en raison du ralentissement des économies étrangères. Par ailleurs, l’assouplissement monétaire a contribué à la reprise de la croissance nippone au premier semestre ; même si, actuellement, elle semble stagner.

Les décideurs de la BoJ, dont son gouverneur Masaaki Shirakawa, sont conscients d’adopter des mesures peu recommandables pour « assouplir les conditions de circulation de l’argent pour les entreprises et les ménages ». Mais, pour le responsable de l’institution fiancière, la crise actuelle peut justifier une telle attitude. La BoJ poursuit comme objectif l’allègement des taux d’intérêt bancaires à long terme. Ce qui aura comme conséquences les hausses de la consommation et des investissements.

 

Tags: ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*