Lundi dernier, Eithad, la compagnie aérienne des Émirats Arabes Unis, a annoncé un accord de partage de codes avec Air-France-KLM pour proposer plus de destinations à leurs clients. Peu après, c’est Qatar Airways qui annonçait son entrée prochaine dans l’alliance Oneworld, l’une des trois grosses alliances globales de compagnies aériennes qui transportent plus de 70% des passagers mondiaux.

Ces annonces confirment une propension à l’extension affichée par les compagnies ariennes du Golfe ces derniers temps. L’accord d’Eithad avec Air France-KLM devrait entrer en vigueur dès le 28 de ce mois. En permettant aux deux compagnies d’appliquer leur propre numéro de vol à un trajet effectué par un partenaire, il devrait augmenter leurs dessertes en Europe, au Moyen-Orient, en Asie et en Australie pour un total de voyageurs transportés conjointement cette année de 85 millions. Le concurrent Qatar Airways devrait pour sa part rejoindre entre autres British Airways, American Airlines, Cathay Pacific, Iberia, Qantas ou encore LAN dans le Oneworld d’ici 12 à 18 mois. Bien Qantas soit également une compagnie aérienne du Golfe, Qatar Airways sera la première du trio de tête de la région qui compte également Emirates et Eithad, à intégrer l’une des trois alliances mondiales. Avec le Oneworld, les deux autres sont Skyteam, l’alliance dont fait partie Air France-KLM, et Star Alliance, celle de Lufthansa.

Le soutien des États respectifs n’est pas étranger à cette prise d’envergure des compagnies aériennes régionales. A grands coups de commandes remarquées d’appareils auprès d’Airbus et de Boeing et d’améliorations de la qualité de ces services, elles n’ont cessé depuis une dizaine d’année de gagner des parts de marché sur leurs concurrents au point de compter aujourd’hui parmi les poids lourds du transport aérien mondial.

 

Tags: , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*