La Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP) a posé sa candidature pour la gestion d’une ligne du RER (Réseau Express Régional) à Berlin. Cet appel d’offres avait été lancé par la société régionale VBB.

En fait, il s’agit du RER S-Bahn. Concernant la première partie de l’appel d’offre, cette ligne constitue le tiers du réseau berlinois de trains de banlieue. Selon les propositions de VBB, le candidat sélectionné pourra l’exploiter pendant 15 ans. Ce, à daté de décembre 2017 jusqu’à décembre 2032. De deux, l’engagement stipule que, sur la même période, de nouvelles rames devront être acquises et des services de maintenance, organisés. Ce qui devrait porter sur une somme estimée à 600 millions d’euros (750 millions de dollars américains). Ce dernier volet n’intéresse pas la RATP, qui limite ses ambitions à l’exploitation de la ligne de transport. Par contre, des enseignes comme le français Alstom, le canadien Bombardier et l’allemand Siemens pourraient candidater à ce niveau.

Vraisemblablement, la RATP est tout à fait capable d’assurer l’exploitation du RER S-Bahn. En effet, elle gère déjà une partie du RER en Ile-de-France sans compter l’intégralité des métros parisiens et les lignes de bus et de tramway qui sont placées sous sa responsabilité dans la même région. Ainsi, selon certaines statistiques, la RATP transporte 3 milliards de passagers par an en région parisienne. Par ailleurs, cette entreprise n’est pas à sa première expérience à l’étranger. Elle développe des projets au Royaume-Uni voisin et en dehors de l’Europe (Algérie, Brésil, Corée du Sud, Chine et Inde). Toutefois, la RATP devra d’abord sortir victorieuse de ses 3 concurrents : l’allemand Deutsche Bahn, qui est présentement l’exploitant du RER en question, le britannique National Express et le Hong Kong Mass Transit Railway (MTR) ont également candidaté à cet appel d’offre.

 
 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*