Espagne SarebPour sa capitalisation, la Sareb, structure de lutte contre les actifs immobiliers toxiques dans les établissements financiers espagnols, a été soutenu tant dans le secteur public que dans le privé. Mais, c’est ce dernier qui a le plus contribué à l’opération.

Alors que le Frob, fonds national en faveur des établissements financiers en difficulté, n’a versé que 431 millions d’euros (539 millions de dollars américains) au capital de la Sareb, les investisseurs privés ont fait nettement mieux avec 524 millions d’euros (655 millions de dollars américains). Cette dernière participation correspond à 55 % du capital contre 45 % pour les investissements nationaux. Ceux-ci ont été apportés, notamment, par 8 banques espagnoles, desquelles font partie Bankinter et Ibercaja. A ce propos, le Frob a donné le détail de l’apport de certains principaux établissements financiers de la place. Pour ce faire, Santander a décaissé la part la plus importante, soit 164 millions d’euros (205 millions de dollars américains). Juste devant CaixaBank, avec 118 millions d’euros (148 millions de dollars américains). Forte d’une contribution de 66 millions d’euros (82,5 millions de dollars américains), Sabadell complète le podium tandis que Banco Popular échoue à son pied avec 57 millions d’euros (71 millions de dollars américains). Et, parmi les contributeurs privés figurent également des groupes internationaux à l’instar de l’assureur français Axa et les établissements financiers allemand Deutsche Bank et britannique Barclays. En tout, 14 nouvelles structures ont fait leur entrée dans le capital de la Sareb.

Tous ces apports permettront à la Sareb de réunir, d’ici la fin de l’année, 3,8 milliards d’euros (4,25 milliards de dollars américains). Cette somme est le préalable nécessaire afin qu’elle puisse absorber les actifs toxiques de 4 banques espagnoles récemment nationalisées, à savoir Banco de Valencia, Bankia, Catalunya Bank et NovaGalicia.

 

Tags: ,

 

1 Commentaires

  1. Viager dit :

    Bonjour
    La situation en Espagne ne fait que s’aggraver, le Sareb s’enrichit et deviendra bientôt la plus puissante agence immobilière de l’Europe avec à son actif plusieurs milliers de logements, et les habitants eux se retrouvent sans rien. Triste.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*