Contre toute attente, le secrétaire américain à la défense, Leon Panetta,  a déclaré que la montée en puissance de l’Inde et de la Chine était perçue comme une menace par Washington.

Alors qu’il présentait un discours lors d’un déplacement sur un chantier naval du Connecticut (Nord Est) où sont fabriqués les sous-marins nucléaires d’attaques, le secrétaire américain à la défense a surpris toute l’assistance lorsqu’il a tout à coup mentionné l’Inde et la Chine dans la liste des pays qui menacent la sécurité des Etats-Unis aux cotés de l’Iran et la Corée du Nord. Il a clôturé son discours en affirmant que les Etats-Unis devraient rester vigilants et prêt à accroitre sa puissance dans la région du pacifique pour contrer toutes velléités chinoises et indiennes. Quelques minutes plus tard, le porte-parole du Pentagone s’est empressé de préciser à la presse que Mr. Panetta a utilisé le terme menace à l’endroit de la Chine et l’Inde en faisant allusion aux défis que doivent relever ces puissances émergentes et à la nécessité pour Washington de développer ses relations avec Pékin et New Delhi dans un environnement déjà difficile et dynamique sur le plan sécuritaire.

Conscient de l’importance de maintenir au beau fixe les relations sino-américaines, Washington s’est toujours réservé de présenter la Chine comme une menace malgré la guerre de leadership qui existe entre les deux états depuis plusieurs décennies. Quant à l’Inde, elle représente pour les Etats-Unis un important partenaire stratégique dans la région.

 

Tags: , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*