Le Roi du Maroc a DakarLe Roi Mohammed VI du Maroc est attendu ce vendredi à Dakar, première étape d’une tournée africaine qui le conduira ensuite en Côte d’Ivoire et au Gabon. Depuis son intronisation en 1999, le monarque alaouite effectue régulièrement des voyages officiels dans plusieurs capitales des pays africains. A l’occasion de chaque déplacement, le Roi du Maroc se fait accompagner d’une forte délégation d’hommes d’affaires et d’investisseurs pour les inciter à faire une percée sur les marchés très prometteurs, qu’offre actuellement le continent noire.
Dès le début de la vague d’indépendances en Afrique, le Royaume chérifien s’était engagé dans une coopération sud-sud tous azimuts, et dans les efforts de consolidation de l’unité africaine à travers la création de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), dont il était l’un des membres fondateurs.
Même après avoir claqué la porte de l’organisation panafricaine en 1984, en guise de protestation contre l’admission de la République sahraouie (RASD) autoproclamée par le Front Polisario, le Maroc n’a jamais coupé son cordon ombilical avec l’Afrique. Bien au contraire, sous le règne de Mohammed VI, le Maroc a fait preuve d’un dynamisme exceptionnel dans sa coopération et ses échanges avec de nombreux pays de la région ouest-africaine.
Pour preuve, lors du 1er sommet Afrique-Europe, tenu en avril 2000 au Caire, le Souverain marocain avait annoncé l’annulation des dettes des pays africains les moins développés envers le Maroc et l’exonération des droits de douanes de leurs exportations vers le marché marocain.
Actuellement, plus de 90 % des investissements extérieurs du Maroc, soit un montant global de 400 millions de Dollars, ont été injectés en Afrique. Il s’agit de capitaux des institutionnels publics tel l’opérateur de téléphonie Maroc Telecom et d’investisseurs privés qui se sont réorientés vers le marché africain à l’initiative du Roi Mohammed VI. Trois grandes banques marocaines, Attijariwafa Bank, la BMCE, la Banque Centrale Populaire ont crée des filiales ou des joint-ventures dans 17 pays du continent noir.
Cette forte présence marocaine traduit la place prioritaire qu’occupe le continent dans la politique étrangère du Maroc et dans sa vision stratégique au plan économique, social, culturel mais également sécuritaire. Car, le Maroc est aussi fortement impliqué dans les efforts de lutte contre le terrorisme particulièrement dans la bande du Sahel, où les risques de déstabilisation sont devenus élevés.
C’est dans ce contexte que s’inscrivent les multiples visites qu’effectue régulièrement le Roi du Maroc dans les pays amis d’Afrique, sachant qu’une forte présence marocaine sur le continent, rapporte énormément au Royaume chérifien, non seulement en terme économique mais surtout pour son image de marque et son rayonnement régional.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*