Italie : chasse informatisée à l’évasion fiscale

des-tickets-de-caisse-issus-de-boutiques-restaurants-et-taxi_1239406Afin de mettre la main sur les fraudeurs, le fisc italien s’aide désormais du « redditometro » (indicateur de revenus). C’est un logiciel capable de comparer les revenus déclarés aux dépenses consenties par les contribuables.

Chaque année, 120 milliards d’euros échappent au trésor public italien à cause de l’évasion fiscale. Très bientôt, cette statistique pourrait être revue à la baisse. Ce, grâce au fameux redditometro, en marche depuis lundi dernier. Il a, pour première mission, de contrôler les dépenses et les revenus déclarés par les contribuables de 2009 à présent. Et, tout écart de 20 % entre les deux rubriques donnera lieu à une enquête plus poussée. A noter que le robot va considérer la totalité du revenu familial lors de son investigation.

Le redditometro ne vient que s’ajouter à un arsenal déjà bien fourni en matière de traque fiscale. En effet, l’Italie dispose des Services pour les Contribuables (SERPICO), un ensemble de 3 ordinateurs et de 1500 serveurs entièrement dédiés à l’espionnage fiscal. Grâce à ce système nourri par diverses bases de données, le ministère des Finances est régulièrement informé sur toute la fiscalité. Avant ce nouvel essai, le redditometro avait déjà fait ses preuves: cet outil avait permis le recouvrement de 116 millions d’euros en 2011. Une performance non rééditée l’année suivante suite à des défaillances du logiciel.

Aussi, le nouveau redditometro a été amélioré : il est d’abord relié à pas moins de 128 bases de données. En plus, ses informations peuvent être contredites par le contribuable, qui pourrait justifier des écarts importants entre ses dépenses et ses revenus.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *