Le tribunal de faillite de New York a autorisé le plan de réorganisation de la banque Lehman Brothers sur le remboursement des créances, d’après les informations divulguées par Alvarez and Marsal, l’organisme chargé de la gestion de la liquidation.

Dans une déclaration, le directeur général de Lehman Brothers Holding (LBHI), Bryan Marsal, a estimé que ce feu vert, accordé par les juges New Yorkais, est une belle récompense au regard d’immenses sacrifices effectués par toutes les parties prenantes qui n’ont jamais cessé de croire à l’importance du compromis économique de ce plan. En fin novembre, le plan de sortie de faillite a été validé par la totalité des créditeurs tels que les principaux porteurs de dette et les huit liquidateurs étrangers administrant 87 filiales de Lehman, ancienne quatrième banque d’affaires des Etats-Unis.

Ce dernier donnera lieu à une répartition de 65 milliards de dollars d’actifs perçus auprès des créditeurs qui réclamaient 450 milliards de dollars au début de la crise. Dans le document validé par les autorités judiciaires américaines, les demandes formulées par les créditeurs ont été largement revues à la baisse car ces derniers percevront, en définitive, sept fois moins que ce qui était réclamé dans leur première demande.

S’agissant des créanciers non protégés par des garanties, ils toucheront entre 21 et 28 Cents pour un dollar en fonction du type de la dette détenu alors que les actionnaires, dont l’action est arrivée à un point haut de 86,18 dollars en février 2007 ne percevront rien.

Malgré la validation du plan de réorganisation, le démantèlement de Lehman Brothers est loin d’être arrivé à son terme car il y a encore plusieurs opérations à effectuer parmi lesquelles, la très importante monétisation des biens immobiliers.

 

Tags: , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*